#Analyse #2020 – « L’Inde et le Pakistan à l’épreuve du coronavirus » – Gilles Boquérat, chercheur associé, Fondation pour la Recherche Stratégique

« Second et cinquième pays les plus peuplés de la planète, avec de fortes densités et des structures de santé déjà insuffisantes en temps normal, l’Inde et le Pakistan ont le potentiel pour être des foyers importants de la pandémie liée au coronavirus. Face à la menace, le Premier ministre indien, Narendra Modi, prit, le 24 mars 2020, la décision d’imposer un confinement total alors que le pays ne comptait officiellement que 500 cas d’infection et une dizaine de morts. Le premier cas avait été décelé au Kerala le 30 janvier auprès d’un étudiant de retour de Wuhan. Comme cela avait déjà été le cas lorsque Modi avait brutalement annoncé la démonétisation de coupures en novembre 2016, les Indiens furent pris de court. Dans un pays où la très grande majorité des emplois appartiennent au secteur informel, des centaines de millions d’Indiens se sont retrouvés du jour au lendemain sans ressources et sans protection sociale. »

Un service peu connu: l’Epidemic Intelligence Service du Centers for Disease Control

EIS is a long-standing, globally-recognized fellowship program, renowned for its investigative and emergency response efforts. Learn about the distinguished EIS network—from the program’s active disease detectives, its alumni, and the leaders and other public health servants—who ensure the integrity and relevance of this program in order to meet modern day public health needs.

https://www.cdc.gov/eis/who-we-are/index.html

Référence:

“50 Years of the Epidemic Intelligence Service.” Morbidity and Mortality Weekly Report, vol. 50, no. 15, 2001, pp. 285–285. JSTOR, http://www.jstor.org/stable/23311996. Accessed 1 Apr. 2020.

 

%d blogueurs aiment cette page :