Airbus, Kamov, BAE: tous « Make in India »?

Le “Defence Acquisition Committee” du Ministère de la Défense Indien a approuvé le 14 Mai plusieurs contrats importants[i]. L’Inde va ainsi acquérir 56 avions de transports Airbus C-295, 200 hélicoptères légers Kamov KA-226 et 145 canons tractés BAE M-777, pour un total de 3.4 milliards de dollars[ii]. On peut d’une part noter la variété des fournisseurs, Europe – Russie – Etats Unis, afin de développer avec chacun des liens militaires et diplomatiques pour diversifier les appuis politiques de l’Inde à l’international. Mais, d’autre part, le facteur essentiel de ces contrats est qu’ils incluent tous un partenaire indien correspondant à la stratégie clef du « Make in India ». BAE doit choisir parmi plusieurs partenaires potentiels, Mahindra, Larsen & Toubro, ou Tata, pour la fabrication de ses canons d’une valeur de 700 millions de dollars[iii]. Airbus construira ses appareils dans une Joint Venture en commun avec Tata pour un total de 2 milliards de dollars[iv]. Enfin Kamov coopérera avec Hindustan Aeronautics pour remplacer les Cheetah et Chetak[v]. Ces contrats vont participer au développement de la Base Industrielle et Technologique de Défense indienne (BITD)[vi]. L’objectif est comme toujours, grâce à l’attractivité du marché indien de la défense (7ème budget mondial), d’acquérir technologies et savoirs faire. Il ne s’agit plus seulement pour les industriels de participer aux contrats comme fournisseurs mais de construire eux-mêmes les équipements/appareils avec l’aide des industriels étrangers. Il s’agit pour la BITD indienne de devenir autonome voire exportatrice. BAE investira 200 millions de dollars, au titre des offsets partie intégrante de tout contrat de défense, ce qui profitera à près de 40 entreprises en Inde en charge d’assembler les canons et de fournir pièces, munitions et maintenance. Ce contrat prévoit la possibilité pour l’Inde d’exporter des canons fabriqués en Inde vers des marchés comme l’Afrique du Sud, l’Amérique du Sud ou le Moyen Orient[vii]. Cette volonté de l’Inde d’exporter des équipements de défense, autre axe de développement, devra être intégrée dans la future stratégie de ses fournisseurs. Airbus va devoir trouver 50% de « compensations » en Inde ce qui pourrait poser problème car il n’y a pas aujourd’hui de capacités de production d’avions de ce type localement[viii]. Comme dans le cas du contrat Rafale, 16 appareils C-295 devront être livrés en condition de vol, 16 en kits progressivement construits en Inde, et enfin les 24 derniers appareils seraient entièrement construits sur place dans un délai total de 10 ans. De même que pour les canons BAE, le partenaire local pourra exporter lui-même des appareils sur le marché international. Enfin le choix du Kamov 226 a un double objectif : d’une part fournir aux armées indiennes des hélicoptères de transport légers et d’autre part renouveler le partenariat avec la Russie[ix]. Comme le Président Pranab Mukherjee l’a réaffirmé lors de sa visite à Moscou, la Russie est un partenaire fiable sur lequel l’Inde a toujours pu compter. Mais la nécessaire diversification de ses fournisseurs/partenaires a conduit l’Inde à acheter, par exemple, des appareils de transport C130 américains en lieu et place des IL76 russes. L’Inde cherche à maximiser tant ses relations internationales que son développement industriel. Derrière ces contrats, il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un programme de modernisation de ses armements, y compris dans le domaine naval et nucléaire, pour faire face aux menaces régionales et reprendre pied dans « son » océan[x]. Mais alors même que c’est l’expansionnisme chinois qui justifie en grand partie ce réarmement, le Premier Ministre Modi était en Chine la semaine dernière pour développer les relations économiques des deux pays. Le « Make in India » est le leitmotiv de Modi depuis sa campagne électorale comme axe majeur du développement économique. On vient de le voir, en matière de défense, il est au cœur de tous les contrats, de même que les offsets et les transferts de technologies. Mais il n’est pas exempt de critiques tant pour l’instant les cas concrets de cette politique sont encore rares[xi]. Cependant, au moment même où les équipes de Dassault sont en Inde pour finaliser l’achat des 36 Rafale, il semble improbable que ce processus d’industrialisation ne joue pas également de rôle dans ce contrat[xii]. Références i Si les contrats sont approuvés ils ne sont pas encore signés, au titre de la procédure d’acquisition, mais créént parfois la confusion car les termes précis, et conditions définitives, de chaque contrat sont encore à finaliser. ii « Make in India: Defence ministry okays $3.4 billion deals », http://articles.economictimes.indiatimes.com/2015-05-14/news/62165790_1_indian-army-indian-air-force-bae iii « M777 howitzer project: BAE to select Indian partner in 2 months », http://economictimes.indiatimes.com/articleshow/47303363.cms iv « Government nod to Rs 11,930 crore Airbus-TATA consortium bid to replace Avro fleet », http://articles.economictimes.indiatimes.com/2015-05-13/news/62124376_1_airbus-tata-consortium-avro-defence-acquisition-council v « HAL front-runner for being India partner for Kamov choppers », http://www.business-standard.com/article/pti-stories/hal-front-runner-for-being-india-partner-for-kamov-choppers-115051401310_1.html vi « BITD indienne : vers les stratégies du «Make in India» and «Export India» », http://www.iris-france.org/la-bitd-indienne-vers-les-strategies-du-make-in-india-and-export-india/ vii « BAE offers to make M777 gun in India », http://www.defproac.com/?p=2213 viii « India Approves Airbus-Tata Bid To Supply 56 C-295s », http://www.ainonline.com/aviation-news/defense/2015-05-15/india-approves-airbus-tata-bid-supply-56-c-295s ix « India to buy Russian helicopters in major deal », http://in.rbth.com/economics/2015/05/15/india_to_buy_russian_helicopters_in_major_deal_43119.html x « L’Inde et son océan », http://www.iris-france.org/linde-et-son-ocean/ xi « Defence Manufacturing and “Make in India” – What will it take ? », http://www.niticentral.com/2015/05/17/arms-mafia-strikes-313630.html xii « Le Rafale « Make in India » ? », https://exmergere.info/2015/05/06/le-rafale-make-in-india/

%d blogueurs aiment cette page :