L’Inde et son océan

Cela peut sembler une évidence mais l’océan Indien est l’ »arrière cour » voire même la « profondeur stratégique » de l’Inde. Or l’Inde n’est pas « maitresse » de cette continuation naturelle de ses intérêts économiques et stratégiques. En effet, malgré des relations historiques et une forte diaspora sur tout le pourtour de l’océan, l’Inde ne contrôle réellement que les îles Andaman et Nicobar au débouché du très stratégique détroit de Malacca. La France, les États-Unis, le Royaume Uni, l’Australie sont présents militairement. Les Maldives, les Seychelles ou même Madagascar et l’Indonésie n’ont pas de capacités notables en matière maritime. La piraterie dans l’ouest de l’océan tend à montrer la difficulté pour les pays africains à maitriser leurs eaux. Dans ce contexte, la Chine a elle une stratégie, dite du « collier de perles », visant à déployer sa marine non seulement en Asie du Sud-est mais également dans l’océan Indien.

L’Inde et son océan