La salle de la commission affaires étrangères, pleine à l’arrivée du prince du Qatar, s’est vidée d’une bonne partie de ses députés partis rejoindre d’autres activités, le vote sur les rapports accompli. Dommage ! Ils ont raté la venue du Cheikh Hamad Bin Jassem Bin Jabor al-Thani, le Premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Qatar. Ce qui a été l’occasion d’un véritable cours stratégique sur les révolutions arabes, la démocratie et l’islamisme. Le Premier ministre donnant son avis sur la situation en Syrie, en Iran ou en Palestine. Les observateurs des ambassades ne s’y étaient pas trompés, les bancs habituellement réservés aux ambassades étaient pleins. A de nombreuses reprises, il a insisté sur la Ligue Arabe, la nécessité de la coopération régionale ou de trouver des solutions régionaux aux problèmes dans la région. ExMergere: le Premier Ministre du Qatar préside actuellement la Ligue Arabe.

Pour une force de paix en Syrie. Nous ne devons pas avoir peur des islamistes (PM Qatar)